Les options d’isolation thermique pour votre rénovation

16 Août 2021 | 0 commentaires

Accueil » Rénovation » Les options d’isolation thermique pour votre rénovation

Le concept de vie durable est une priorité pour tout le monde, et le secteur de la rénovation résidentielle est à l’avant-garde des développements écologiques passionnants, notamment dans le domaine de l’isolation des maisons. En général, les maisons modernes sont construites selon des normes d’isolation élevées, mais les propriétés plus anciennes ont souvent besoin d’être améliorées, et une rénovation complète est l’occasion parfaite d’intégrer une meilleure isolation dans un certain nombre de domaines.

L’objectif ultime de toute rénovation est de créer une maison chaude et confortable, mais qui peut également être refroidie et chauffée efficacement et de manière économique. De plus, il est de plus en plus important d’y parvenir en utilisant des matériaux écologiques pour protéger l’environnement et limiter les émissions de CO₂ dans la mesure du possible. Idéalement, la propriété sera fraîche en été et chaude en hiver, ce qui maximisera l’utilisation des ressources naturelles et évitera tout gaspillage d’énergie. L’Energy Saving Trust estime qu’une famille occupant une maison mitoyenne standard de trois chambres au Royaume-Uni peut réduire ses factures d’énergie de 310 € en 12 mois en introduisant uniquement une isolation efficace des combles et des murs creux.

Si elle est installée correctement, l’isolation peut non seulement contribuer à atténuer les fluctuations de température nuisibles en améliorant l’efficacité énergétique de la propriété, mais elle peut également réduire la pollution sonore et diminuer votre dépendance au chauffage artificiel. Et, bien sûr, tout cela se combine pour économiser de l’argent. Il est toutefois important de ne pas négliger le risque accru de condensation que l’isolation peut entraîner. Un excès d’isolation peut déplacer le point de rosée du bâtiment – où se produit la condensation – de la surface extérieure du mur vers l’intérieur de la maçonnerie, ce qui peut, à son tour, augmenter le risque de dommages dus au gel et même de pourriture. Si l’on considère qu’environ 10% de la chaleur générée dans une propriété s’échappe par le sol, contre environ 20% par le grenier, il est essentiel de préserver le flux d’air préexistant.

Les principales zones à traiter en matière d’isolation sont les murs, le toit, le sol, les fenêtres et les portes. Une autre façon d’améliorer l’isolation globale d’une propriété est de procéder à un calfeutrage complet.

Isolation des murs

La méthode d’isolation préférée dépendra du type de murs de votre propriété. Dans le cas de l’isolation des murs creux, l’isolant est inséré dans l’espace entre les parties intérieure et extérieure du mur. Si les murs sont solides, il est possible de choisir entre l’isolation intérieure, qui est appliquée aux pièces intérieures, et l’isolation extérieure, qui est appliquée à toute la façade de la propriété. La National Insulation Association estime qu’environ 33 % des maisons britanniques ont des murs solides et qu’environ 45 % de la chaleur pourrait s’échapper par ces murs. Par conséquent, l’introduction d’une isolation des murs solides pourrait permettre à chaque ménage d’économiser entre 120 et 425 € par an.

Isolation du toit

Un moyen courant de conserver la chaleur est d’isoler les combles, et pour un toit en pente, deux choix sont possibles. L’isolation chaude des combles est appliquée directement sous le toit et, bien qu’elle soit généralement plus coûteuse, elle offre une meilleure isolation globale car elle régule mieux la température dans les combles. L’isolation froide des combles, quant à elle, isole le plancher des combles juste au-dessus du plafond de l’étage supérieur et est simple à installer. Cette approche réduira la quantité de chaleur qui s’échappe de l’espace de vie, mais laissera l’ensemble des combles non isolés, qui seront donc froids en hiver et chauds en été. Si vous travaillez avec un toit plat, il existe trois options d’isolation : le pont chaud, le pont froid ou le toit inversé.

L’isolation du sol

L’isolation du sol est un luxe et peut faire partie de la norme dans les maisons modernes, mais une propriété plus ancienne avec un plancher suspendu nécessitera un investissement important pour l’isoler de cette manière.

Isolation des portes et fenêtres

L’efficacité énergétique peut être améliorée grâce à un double ou même un triple vitrage pour toutes les fenêtres et les portes. Cette solution permet également de préserver la tranquillité de la propriété en aidant à bloquer les bruits extérieurs.

Contrôle des courants d’air

Il est bon de vérifier que la propriété ne comporte pas de trous ou d’ouvertures gênants qui laissent passer les courants d’air. Il peut s’agir d’espaces autour des fenêtres et des portes, de trappes de grenier mal ajustées, de fissures importantes dans le plâtre et de planches et plinthes mal exécutées. S’il est conseillé de combler ces lacunes dans la mesure du possible, il est tout aussi important de ne pas sceller complètement la maison, car une bonne ventilation est essentielle pour permettre à l’humidité de se dissiper. Si les travaux sont correctement effectués, il est possible que le calfeutrage des seules fenêtres permette aux propriétaires d’économiser jusqu’à 25 € par an, tandis que baisser le thermostat d’une maison typique d’un seul degré pourrait réduire la facture d’électricité d’environ 85 € par an.

Ce spécialiste des rénovations Refresh pense qu’il est important de prendre en compte non seulement la conception visible de votre rénovation, mais aussi les spécifications du tissu physique du bâtiment qui restera caché. Lorsque nous entreprenons une rénovation

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.